J'ai besoin de toi mon chien, mon chat!

 

Au Canada, environ 50% des ménages ont un animal domestique.
  Et ce n'est pas pour rien ! 
 
En plus de réconforter son maître, l'animal de compagnie aurait des
effets physiques et psychologiques importants sur l'être humain. 

Des recherches ont démontré des bénéfices sur le système
cardio-vasculaire, une réduction du stress ainsi qu'une
amélioration de l'humeur chez les  personnes possédant un animal domestique. 
Sa présence permettrait même de vivre encore plus longtemps
que la présence d'un conjoint.  

 Quand on y pense, ce n'est pas si étonnant que ça,
puisqu'une bête...
ne juge pas, n'a pas de rancune, nous écoute et ne se dispute pas!
Elle aime inconditionnellement, sans égard à l'apparence physique,
aux capacités intellectuelles ou aux aptitudes mentales. 
 

Aussi, on sait que le toucher est extrêmement important chez l'être humain.
D'ailleurs, notre pression sanguine et notre rythme cardiaque
diminueraient lorsqu'on flatte un animal.

Un moment privilégié, surtout dans une société qui permet
de moins en moins l'expression de ce besoin de contacts physiques. 
 
Mais il y a plus !  

On croit que la relation homme-animal rejoindrait
de nombreux besoins chez l'humain.


L 'ordre et le contrôle sur sa vie
 (s'occuper de l'animal, compagnonnage).

La connaissance et la compréhension de l'environnement
 (les cycles de vie), le rôle social (être le maître de l'animal)
et l'activité physique (jeux et promenades). 
 

Pas étonnant que celui qui possède un animal
voit sa confiance en lui être rehaussée ! 

 
Signé : Violaine Dompierre rédactrice à Canal Vie  
 

 

 

 

 


Envoyez ma page à TOUS vos amis(es) avec votre logiciel de «e-mails»