Des chiens renifleurs de cancer efficaces à 100 %

Détection des tumeurs cancéreuses par odorat d’un chien

L’Institut Curie, en France, indique que son test préliminaire visant à mettre au point une détection précoce des tumeurs cancéreuses par le seul odorat d’un chien montre une « efficacité à 100% ». 

Deux chiens surnommés Thor et Nikios ont suivi un entraînement de six mois, dont le principal objectif était de les former à détecter précocement le cancer du sein.

Cette phase-test menée auprès de 130 participantes montre un taux de réussite exceptionnel.

Elle confirme, selon l’Institut, la pertinence de la réalisation d’une étude clinique qui pourra, cette fois, entrer dans le cadre d’un financement en partie porté par le programme hospitalier de recherche clinique.

Les chiens du projet Kdog ont été dressés à repérer les composés odorants permettant de détecter un cancer sur une lingette imprégnée de la transpiration ou de tissus prélevés sur un sujet.

Quatre chiens participeront à l’étude clinique qui devrait se dérouler sur une période de trois ans, entre 2018 et 2021, et à laquelle participeront également 1000 femmes.

Deux autres chiens de race différente et conduits par un autre dresseur rejoindront ainsi les deux malinois pionniers du projet Kdog. L’objectif est de déterminer si la réussite du protocole Kdog est indépendante de la race du chien renifleur et de son maître. Aurélie Thuleau, projet Kdog La médecine sait depuis quelques années que certains des composés organiques volatils contenus dans l’haleine sont altérés chez les personnes atteintes d’un cancer.

Grâce à un test simple, non invasif et peu coûteux, l’Institut Curie espère à terme étendre la détection du cancer du sein dans les pays en voie de développement où les outils de diagnostic peuvent faire défaut.

Le flair très développé du chien lui permet de détecter les cancers à des stades précoces. Ce dépistage précoce permet un meilleur diagnostic, un choix plus important de traitements et une plus grande chance de guérison.

Le saviez-vous? Environ 15 % des cancers sont découverts avant que les tumeurs n’aient commencé à s’étendre. Une détection précoce augmente considérablement les chances de survie. D’autres équipes aux États-Unis travaillent aussi à la création d’un test canin.

Source : Radio-Canada